Je ' PAUSE ' donc je suis

               Permettre aux cerveaux agités d'oser s'arrêter

                           pour retrouver calme et sérénité

                   6 chapitres pour découvrir la Pédagogie Perceptive

Six chapitres, six thèmes, afin de vous faire découvrir cette merveilleuse pratique. Vous allez voir que la Pédagogie Perceptive touche toutes les tranches d’âge, que ce soient les bébés, les enfants, les ados, et les adultes. A chaque étape de la vie, la Pédagogie Perceptive (somato -psychopédagogie) peut-être un soutien au développement personnel, une remise en mouvement de notre mouvement interne, et un point d’appui pour avancer dans nos difficultés, qu’elles soient physiques, psychiques ou émotionnelles


                                                                     Chapitre 1 :  

            Qu’est-ce que la Pédagogie Perceptive ou Fasciathérapie méthode Danis Bois ?

Les fascias sont une fine membrane qui enveloppe, traverse et qui relie tous les éléments du corps : muscles, os, articulations, poumons, cœur, viscères, … La continuité des fascias contribue à l’unité corporelle. Lors d’un stress, un choc physique ou psychologique les fascias se crispent ou se rétractent. Cela crée des nœuds, des tensions pouvant provoquer des inconforts, des blocages, une fragilité, des douleurs, des pathologies…

La Pédagogie Perceptive vise à enrichir le rapport à notre corps, à nos mouvements et plus largement à nous-même, aux autres et à notre vie. Le projet spécifique de la pédagogie perceptive est d’enrichir les perceptions, créer des repères sensoriels libérer le mouvement interne véhiculé par les fascias, et donner du sens à ces perceptions pour faire évoluer notre quotidien.

Lors d’une séance de pratique manuelle, la personne est allongée (parfois assise) et habillée. Par le biais d’un toucher doux et précis, on va libérer le mouvement interne véhiculé par les fascias. Ce mouvement interne, tout le monde l’a. Il est involontaire et autonome. En travaillant dessus, on stimule les forces d'autorégulation du corps qui se présentent sous forme d’un mouvement lent. Cette lenteur ressentie a des effets au niveau des souffrances psychiques et des douleurs physiques car le fascia est doté d’une sensibilité. C’est le sujet du prochain chapitre.


                                                                       Chapitre 2 : 

                                                    Le fascia est doté d’une sensibilité

Considéré comme le plus grand organe sensoriel du corps humain, le tissu fascial est doté de plus de capteurs que la langue ou la peau. Cette sensibilité fasciale joue un rôle dans la perception du corps en mouvement (proprioception), dans l’homéostasie et la conscience de soi (intéroception), ainsi que dans le mécanisme de la douleur (nociception), de telle sorte que le fascia est directement lié au système nerveux.

Les raideurs, crispations et ou adhérences du fascia peuvent générer des douleurs physiques mais aussi des douleurs psychiques et un sentiment de mal-être. Le fascia est un véritable trait d’union entre le corps et le psychisme. Cette sensibilité fasciale permet de comprendre l’intérêt des thérapies des fascias dans la prise en charge de pathologies aussi diverses que complexes telles que la fibromyalgie, les douleurs chroniques, l’anxiété ou la dépression.


                                                                     Chapitre 3 : 

                                                  Bienfaits de la Pédagogie Perceptive

" La Pédagogie Perceptive® offre une aide précieuse pour toute personne désireuse d’enrichir et d’améliorer sa qualité de vie et sa capacité à faire face aux événements de la vie : situation de transition de vie, perte de repères, d’adaptabilité…

Elle procure rapidement un état de bien-être, de repos, un apaisement corporel et psychique, et s’accompagne d’un sentiment d’ancrage, de solidité, d’unité et de sécurité, ainsi que du sentiment d’une vitalité retrouvée.

Elle a des effets dans le champ de la créativité et de la mise en action : elle permet d’accéder à une autre lecture de certaines situations de vie et de leurs enjeux, favorisant ainsi de nouvelles perspectives et des solutions innovantes : prendre appui sur ses points forts, apprendre à vivre différemment ses fragilités et gagner en authenticité pour se sentir à sa place, dans un sentiment d’existence profond.

Elle permet d’enrichir les compétences relationnelles : meilleure estime de soi, plus de respect et d’ouverture à l’autre, pour une communication bonifiée, un savoir être ensemble et la capacité à collaborer au sein d’un collectif.

La Pédagogie Perceptive est également un atout dans le secteur professionnel : elle aide à révéler les talents cachés, ou encore à développer la qualité de présence devant un public…

Enfin, elle se révèle très performante dans la lutte contre les risques psychosociaux : les effets du stress et du burn out peuvent être grandement atténués par un vécu perceptif profondément apaisant et porteur d’une perception de soi et de la vie plus positive." (fepapp.fr)


                                                                    Chapitre 4 :

                                                Pédagogie perceptive et les enfants

Hypersensibilité, TDA/H, confiance en soi, conscience de son corps, Dys, …

Pas facile de de grandir dans une société où le corps doit répondre quotidiennement à des exigences et des rythmes qui valorisent sa fonctionnalité, son esthétique et qui laisse parfois peu de place à sa sensibilité. Pourtant dès la naissance, le corps est un acteur essentiel de la construction de notre identité ; c’est à travers lui que nous existons, pensons, agissons, et sommes en lien avec notre environnement à chaque instant ; à travers lui aussi qu’émergent nos modes de relation, d’action et même de création.

La pédagogie perceptive, par le biais du toucher manuel, et aussi grâce à la méditation en mouvement apprend à l’enfant à entrer en contact avec son corps, avec lui-même et autrui avec davantage de cœur, de sens, de cohérence, de solidarité... Elle aide l’enfant à grandir en conscience tout au long de sa vie, à ne jamais s’arrêter de ‘devenir’. La Pédagogie Perceptive permet aussi d'enrichir l'attention, le langage, la mémoire, les capacités à raisonner, résoudre des problèmes et faire des choix. Elle apprend à l'enfant à être sujet de sa vie.

Les enfants souffrant d’hyperactivité, d’hypersensibilité, de manque de concentration, pour ceux atteints de « troubles DYS », l’objectif sera d’augmenter le rapport à leur corps en développant l'estime d'eux-mêmes. Cette méthode ne va pas d’un coup de baguette magique faire disparaître les problématiques mais permettre de faire évoluer le rapport que les enfants ont avec leurs difficultés et ainsi permettre qu’ils trouvent mieux leur place dans la vie en acceptant ce qui fait leur particularité.



                                                                         Chapitre 5 : 

                Le bien-être des bébés par la Pédagogie Perceptive (Sommeil, RGO, stress, …)

« Mon bébé est tendu. Il ne dort pas n’importe où. Il est perturbé par le moindre changement : lieu, rythme, ambiance. Il sursaute au moindre bruit. Il a mal au ventre. Il souffre de désordre digestif. Je le sens stressé. »

Le traumatisme de la naissance, le reflux gastro- œsophagien, …. , sont diverses causes pouvant être à l’origine du mal-être du nourrisson, sources de tensions et de perturbations du mouvement interne.

Le mouvement interne est le mouvement qui anime les tissus et la matière du corps, même lorsque celui-ci est immobile.

Un de ses rôles est de « fluidifier » nos tissus pour les rendre malléables, ce qui leur donnera une meilleure vitalité et une meilleure adaptabilité. Le traitement manuel permet de libérer bébé de ses difficultés, il sera moins tendu, et s’adaptera plus facilement aux situations.

Le mouvement interne a aussi pour fonction d’unifier l’être. Tout comme nous, après un choc, bébé peut ressentir un mal-être, se sentir morcelé, sans comprendre ce qui lui arrive. Des moments où tout nous accable, les pensées s’agitent, nous ne trouvons plus « notre centre ». En faisant appel au mouvement interne l’unité se recrée, nous retrouvons une agréable sensation d’harmonie, une sensation intérieure plus sereine.


                                                                         Chapitre 6 : 

                                             Les outils de la Pédagogie Perceptive (fepapp.fr)

L’Accompagnement manuel par le toucher

L’accompagnement manuel s’appuie sur un toucher psychotonique doux et respectueux. Ce toucher libère les tensions physiques, psychiques et /ou émotionnelles inscrites dans les tissus en sollicitant les forces d’autorégulation de l’organisme. La personne se sent alors concernée dans sa totalité somato-psychique. La détente profonde et la conscience corporelle enrichie qui s’en suivent, permettent d’entrer en relation intime avec soi-même, et de découvrir de nouveaux ressentis qui ouvriront progressivement de nouvelles perspectives pour sa vie

La Gymnastique sensorielle

La gymnastique sensorielle explore les dimensions perceptives et expressives du corps en mouvement. Grâce à des enchaînements de mouvements codifiés, simples et précis, effectués dans une lenteur bienfaisante, relâchée et intériorisée, elle développe notre capacité à être présent à nous-même en temps réel de l’action et nous offre un sentiment d’unité, de solidité et d’implication.

La gymnastique sensorielle permet de trouver une autonomie dans sa démarche de santé, mais aussi de croissance de soi. En apprenant à prendre soin de son corps, on se redécouvre soi-même dans de nouveaux possibles d’action, de relation et d’expression.

Elle se pratique en séance individuelle ou en cours collectifs

La Méditation de Pleine Présence

La Méditation de Pleine Présence est un temps que l’on s’offre pour se mettre à l’écart du bruit et de l’agitation.

Elle s’adresse à un mode de perception qui optimise notre réflexion, notre créativité et notre disponibilité face à la nouveauté et à l’imprévu. Elle donne accès à une dimension plus large, plus subtile et plus nuancée de son existence.

Au travers d’un guidage simple, le praticien facilite la création d’un espace de silence, d’un climat d’apaisement, de stabilité et d’équilibre. C’est un moment pour s’écouter et s’accueillir avec bienveillance autant dans son corps que dans sa pensée.

« La méditation pleine présence contacte le corps en amont de l’affect, de l’émotion, de la pensée contrôlée et donne accès à la fibre sensible de la partie humaine du corps porteuse de bien-être, de plénitude, de joie et de chaleur humaine » Danis Bois

L’entretien verbal

L’entretien verbal offre un temps d’échange, au cours de ces pratiques, pour décrire er déployer son expérience corporelle ; apprendre ainsi à faire émerger, à reconnaître et à valider le sens profond de ses vécus pour les mettre au service de sa vie.

L’écriture sensorielle / le journal de bord

Au cours des séances, il sera proposé de tenir un journal de bord. Ce journal est un support à notre mémoire et un témoin de notre évolutivité au fil du temps et des séances.

De cette écriture peuvent émerger de nouvelles prises de consciences permettant de revisiter les expériences sous de nouveaux angles.

Elle laisse une trace relatant un parcours d’expériences vécues, nous permettant de valoriser nos changements afin de mieux les intégrer dans notre vie quotidienne.

0